Karaté TRaditionnel

un mode de vie

Karaté

Le Karaté traditionnel, un ancien art martial d’origine Okinawéenne qui permet, grâce à un entraînement rationnel, d’utiliser les armes naturelles du corps humain : pieds, poings, genoux, etc. pour porter un coup décisif et contrôlé pouvant neutraliser tout éventuel agresseur dans un minimum de temps.

À l’origine le Karaté est conçu pour développer une bonne santé physique et mentale.

Par nécessité, en temps de guerre, le Karaté était devenu un art martial et une méthode d’autodéfense.

Le suffixe ”DO” fut ensuite ajouté qui signifie la voie, la recherche de l’union intime du corps et de l’esprit à travers une pratique assidue.

Art Martial

Coup décisif:  dans un contexte d’autodéfense, un coup « touché » et non décisif peut engendrer une réaction de colère de la part de l’assaillant qui peut devenir violent et dangereux. Le but n’est pas de marquer des points dans un contexte sportif mais plutôt de protéger son intégrité physique et neutraliser tout éventuel agresseur.

 Coup contrôlé:  dans un contexte de légitime défense, la loi permet une réaction qui soit appropriée et proportionnelle à l’offense. Le coup porté doit être dosé selon la nature du danger perçu.

 Enfin, le coup doit être délivré dans un minimum de temps, ce qui est complètement différent des techniques enchaînées que l’on retrouve en compétition sportive.

 À partir de cette définition, on comprend que le type d’entraînement dans le karaté traditionnel est très différent des autres types de karaté en général. La compétition sportive dans le karaté traditionnel est basée sur le coup décisif et n’a pas de catégorie de poids pour refléter la réalité dans une situation d’autodéfense où on ne choisit la taille de son agresseur.

Auto - Défense

Les femmes apprendront à utiliser la souplesse et la précision du mouvement pour compenser leur désavantage au niveau de la force musculaire. Au fil des années, les techniques offensives et défensives leur permettront d’acquérir des réflexes aiguisés et le sens de l’anticipation, deux éléments indispensables pour neutraliser efficacement tout agresseur éventuel.

Karaté en tant que sport

Dans l’esprit de la philosophie du Karaté Traditionnel, la compétition sportive est utilisée avant tout comme une école de formation de caractère grâce à laquelle le karatéka apprend à contrôler ses techniques, à se dépasser et à gagner d’une façon loyale et honnête. Il n’ y a pas de catégorie de poids dans ces compétitions et le karatéka doit rechercher le coup fatal mais contrôlé (finishing blow). Chaque année, il y a une possibilité pour nos élèves de participer à 2 compétitions régionales, une compétition provinciale et une compétition nationale. À chaque 3 ans, un championnat du monde SKIF.l.

Karaté pour tous

Issu des anciennes méthodes de méditations hindoues et chinoises, le Karaté Traditionnel peut être pratiqué de façon sécuritaire par les gens de tous âge. De plus, une pratique régulière aura sur vous des effets physiques et psychiques bénéfiques. En effet, ses mouvements naturels combinés avec ses méthodes de respiration ventrale permettent à leurs pratiquants de conserver leur flexibilité et d’être actifs jusqu’à un âge très avancé. Nous avons à l’intérieur de notre club une demi-douzaine de pratiquants de 50 ans et plus dont une ceinture noire.

Le Club possède des facilités qui permettent aux parents de jeunes enfants à partir de 6 ans de participer selon les mêmes horaires à un cours d’initiation. Durant les cours, les parents exécutent sensiblement les mêmes techniques que leurs enfants, excepté que dans leur cas, l’attention sera plus portée sur la finition et l’intensité du mouvement.

Ce cours d’initiation permet de développer très tôt chez l’enfant une bonne coordination, et au fur et à mesure de ses progrès techniques, il acquerra une meilleure discipline mentale et plus de confiance en lui. Enfin, l’enfant qui pratique le Karaté Traditionnel à notre Club, verra son agressivité disparaître au profit d’une combativité contrôlée qui lui servira dans tous les domaines de la vie.

Bushido

Shinsetsu: Bonté et Bienveillance
Sonchoo: Respect
Chujitsu: Fidélité
Yuukan: Courage
Tadashi: Droiture
Seigyo: Contrôle de soi
Meiyo: L’honneur
Ken: Modestie et humilité
Seijitsu: Sincérité

Les vingts principes du karaté-do

1. N’oubliez jamais, le karaté débute et s’achève dans la courtoisie et le respect.
2. Un karatéka n’attaque jamais le premier.
3. Le karaté forge la droiture.
4. Commencez par vous connaitre, apprenez ensuite à connaitre les autres.
5. La technique mentale est plus importante que la technique physique
6. Laissez votre esprit s’écouler librement
7. Les problèmes naissent de la négligence
8. Ne jamais penser que la pratique du Karaté se limite seulement à la salle d’entrainement.
9. L’entrainement du karaté prend toute une vie
10. Transformez tout en karaté; là se trouve toute la beauté.
11. Le karaté est comme l’eau bouillante; si vous ne gardez pas la flamme haute par un entrainement continuel, il refroidira.
12. Ne vous fixez pas la victoire, mais plutôt sur le fait de ne pas perdre.
13. Transformez-vous en vous accordant à votre adversaire.
14. Les résultats de tout combat dépendent de la manœuvre.
15. Imaginez vos mains et vos pieds comme des sabres
16. Une fois hors de votre maison, vous faites face à un million d’adversaires.
17. Les postures sont pour les débutants, les postures naturelles suivent avec le temps.
18. Les katas traditionnels doivent être pratiqués correctement, le combat réel est une autre affaire.
19. N’oubliez pas le contrôle de la puissance, de l’élasticité du corps et de la vitesse de la technique.
20. Appliquez toujours de votre mieux ce que vous avez appris.